Articles

Les magnétiseurs font-ils des miracles ?

 

Guérisseur, rebouteux, sorcier, mais aussi charlatan...les magnétiseurs ont, de tous temps, été aussi bien critiqués que vénérés.  Tantôt accusés de sorcellerie, tantôt considérés comme des magiciens capables de guérir de nombreux maux, contre lesquels la médecine conventionnelle ne peut parfois rien. 

 

Cantonnés au bouche-à-oreilles des campagnes pendant longtemps, accusés de charlatanisme par les médecins. Aujourd'hui, ils reviennent à la mode et investissent les villes, consultent dans des "cabinets", et sont même parfois recommandés par des médecins.
Zona, stress, dorsalgies, maladies chroniques, parfois mêmes cancers, ils interviennent là où la médecine conventionnelle peine ou échoue.

Un don naturel ?

Tous le monde peut-il se décréter magnétiseur-guérisseur ? Pas si sûr. Les magnétiseurs disent tous avoir un don. Mais l'origine de ce don diverge selon les personnes.

Pour certains, c'est un pouvoir hérité d'ancêtres : parent, grand-parent, ou ancêtre plus lointain. Pour d'autres, le pouvoir de magnétisme est en chacun de nous et doit être travaillé, développé au contact d'autres magnétiseurs, à l'aide de lectures ou de stages. Pour d'autres encore,  comme Jeanne Duron, la secrétaire générale du Groupement National Organisation Médecines Alternatives, (GNOMA) c'est un don divin. : "[les] forces [que je transmets] sont d'origine divine. [elles] sont au dessus de nous. Plus on prie, plus elles agissent" (Clés). Après tout, le premier magnétiseur ne fut-il pas Jésus, a qui on attribue 23 guérisons miraculeuses ?

Comment ça marche ?

Par la transmission d'énergies. Les magnétiseurs travaillent avec l'énergie, la transmettent. Ils récupèrent les énergies négatives du patient pour le décharger de son mal. Il  s'agit d'un échange, d'une distribution entre le magnétiseur et son patient.C'est la différence avec un guérisseur : car si le guérisseur a plusieurs méthodes à sa disposition comme l'utilisation de plantes, des prières, le reboutement,  parfois le magnétisme... Un magnétiseur n'utilise que ses mains : passes, imposition ou application pour transmettre les énergies.

Magnétisme et médecine conventionnelle

Longtemps rejeté par la médecine conventionnelle, le magnétisme est aujourd'hui défini comme une "médecine complémentaire" et entre dans les moeurs. La collaboration entre magnétiseurs et médecins se fait de plus en plus facilement et il n'est plus si rare qu'un médecin oriente son patient vers un magnétiseur  en complément d'un traitement. Dans une lettre datée de 1998 du Pr Glorion, président de l'ordre des médecins de 1993 à 2001, se dit « favorable à une initiative pour définir un cadre d’activité et des règles de moralité conditionnelles » à l’exercice du magnétisme, en tant que complément à la médecine conventionnelle.

Une séance chez mon magnétiseur

La séance chez le magnétiseur dure de 3 à 45 minutes, selon la complexité de la tâche. La manière de faire peut différer selon les personnes, mais tous fonctionnent avec l'énergie qu'ils transmettent avec leurs mains. Selon votre problème, le magnétiseur peut, soit poser ses mains, ou simplement les approcher, de la partie du corps qui vous pose problème, soit magnétiser votre corps entier pour rétablir un équilibre. Les effets peuvent se faire sentir immédiatement, ou dans les jours qui suivent la séance. Les manières d'exercer peuvent différer selon les praticiens, mais vous devez rester vigilant car les charlatans sont nombreux !

Comment trouver un bon magnétiseur ! Attention aux charlatans !

  • Tout d'abord, un magnétiseur ne doit jamais vous demander d'arrêter un traitement en cours, émettre un diagnostic ou vous prédire une guérison miraculeuse !
  • Sachez que sa meilleure publicité est le bouche-à-oreilles, évitez d'aller d'aller voir le premier venu, trouvé dans les pages jaunes !
  • Le magnétisme ne nécessite pas des dizaines de séances. Si au bout de deux séances, vous ne voyez pas d'amélioration, abandonnez ou allez voir quelqu'un d'autre. Un magnétiseur honnête vous le dira lui-même.
  • Le tarif d'une consultation ne doit pas être exorbitant, 60 € au maximum.

L’hôpital s’ouvre aux guérisseurs

Ils sont rebouteux, magnétiseurs ou coupeurs de feu. Ils posent leurs mains, récitent des prières et soulagent les patients. Entre ces thérapeutes aux pratiques mystérieuses et les médecins, le dialogue s’est enfin instauré.

Cela peut arriver à n’importe qui. Vous vous êtes brûlé, vous courez aux urgences. Vous souffrez affreusement malgré les antalgiques. Vous hélez l’infirmière qui réagit de façon imprévue : elle vous demande si cela vous dirait d’appeler un coupeur de feu. « Un quoi ? » Elle vous tend une liste de numéros de téléphone et dit à voix basse : « Ça peut paraître bizarre, mais ils ont déjà soulagé quantité de patients. Rien d’officiel, mais nous vous garantissons que c’est sans danger. » La douleur est telle que vous n’hésitez pas longtemps avant de pianoter sur votre portable. Une voix vous demande juste votre nom. Vingt minutes plus tard, la souffrance a disparu. 

Cette scène est devenue presque banale dans certains services hospitaliers, à Saint-Brieuc, Rodez, Annemasse ou Marseille, où l’on nous confirme – de façon en général officieuse – que l’on fait régulièrement appel aux « coupeurs (ou barreurs) de feu ». Pour soulager la douleur, pour accélérer la cicatrisation des brûlures suite à un accident ou lors d’un traitement du cancer par radiothérapie.  
 
Cette étrangeté n’est que la partie émergée d’un vaste ensemble. Contre toute attente, à l’ère scientifique, même dans notre très cartésienne France, médecins et guérisseurs (ou magnétiseurs, coupeurs de feu) collaborent de multiples façons. Pour traiter des urgences ou des troubles chroniques réputés inguérissables. Quels médecins osent en parler ? Rarement les pontes, dont la plupart ne sont d’ailleurs pas au courant. Patron des urgences à l’hôpital Nord de Marseille, le docteur Philippe Jean lève un sourcil perplexe : « Coupeur de feu ? Connais pas. Mais je vais demander à mes infirmières si elles en ont entendu parler. » Ces dernières lui répondront par l’affirmative… sans s’avancer davantage, le sujet est risqué. Même curiosité étonnée de la part de la cancérologue Laure Copel, à l’institut Curie. Chef du service d’oncologie médicale à l’hôpital européen Georges-Pompidou, à Paris, le professeur Jean-Marie Andrieu, lui, a déjà eu vent de ces « magnétiseurs censés vous retirer le feu ». Mais il doute du sérieux de l’affaire : « Ça se saurait ! Dommage, je ne demanderais pas mieux, on a tant de complications en radiothérapie. Ramenez-moi un seul cas traité par vos magiciens et observé selon les critères scientifiques et on en reparle. »  
 
Le flirt entre système hospitalier et guérisseurs se joue davantage dans le monde des infirmières que dans celui des médecins. Discrètement informés, les chefs de clinique laissent souvent faire… à condition que l’on n’en sache rien. Toutefois, certains s’y intéressent, avec un mélange de perplexité et de fascination, et prennent le risque d’en parler.

Leur diagnostic, un vrai scanner 
Ancien chef de clinique en cardiologie puis en médecine interne, devenu psychiatre, enseignant en psychothérapie à la faculté de Bordeaux, le professeur Gérard Ostermann a depuis longtemps repéré les facultés hors normes de certaines guérisseuses. « La première s’appelait Claudine. On la consultait discrètement à l’Institut de cancérologie de Reims, soit pour aider à déceler la source d’un mal qu’on ne parvenait pas à élucider, soit pour confirmer une hypothèse peu sûre.
La pertinence de son ressenti était stupéfiante. Elle devenait moins fiable quand elle tentait d’intellectualiser la chose et se piquait de donner ses interprétations. Depuis, des guérisseurs, j’en ai connu plusieurs. Leur capacité à soigner toutes sortes de maux de façon “énergétique” est indéniable – des brûlures aux rhumatismes, des abcès aux calculs. Je reste fasciné par leur diagnostic, un vrai scanner, et par leur humilité : la majorité ne se fait pas payer. Les guérisseurs ne deviennent dangereux que lorsque leur ego enfle et qu’ils prétendent faire de la science. Globalement, ce qu’ils font bouleverse notre vision de la maladie, du corps, de la médecine, du réel… Tout est à revoir ! » 
 
Pour la plupart des médecins qui osent évoquer leur collaboration avec les guérisseurs, celle-ci se justifie de façon très pragmatique. Ainsi, le docteur Alain Marre, chef du service de radio-oncologie du centre hospitalier de Rodez (Aveyron) : « Voilà plus de trente ans que j’oriente mes patients vers des guérisseurs pour soulager les douleurs, sans a priori : j’ai juste constaté que cela améliorait leur état. Dois-je refuser sous prétexte qu’on ignore comment ça marche ? »

Ils palpent des flux invisibles
D’une dizaine d’interviews de guérisseurs se dégage un profil type. Rares sont ceux qui voient leur « don » se déclencher en cours de vie, telle Patricia Alleli, d’Aix-en-Provence, qui l’a découvert à 48 ans, après un accident cérébral. Généralement, ça commence très jeune. Dès l’âge de 4 ans, Jean-Luc Bartoli ne supporte pas de voir quelqu’un souffrir et pose compassionnellement ses mains sur lui. Au même âge, Brigitte, de Besançon, sauve des lapins mortellement malades de sa grand-mère : ceux sur le ventre desquels elle a posé les mains. A 5 ans, Corinne, de Marseille, fait du bien à tous ceux qu’elle touche, notamment l’une de ses tantes souffrant d’arthrose : très vite, le voisinage entier sait que ses mains soignent. 
 
Pour Josette, de Montélimar, le phénomène a démarré à 2 ans. « Je croyais que tout le monde était comme ça : quand je pose ma main sur quelqu’un, je ressens de l’électricité. Et quand j’arrive sur une zone souffrante, ça me pique, comme si une pointe jaillissait. Si je laisse ma main un moment, la piqûre s’en va et la souffrance de la personne aussi. Aujourd’hui, j’ai 85 ans et j’en ai soigné, des gens ! Jamais je ne me suis fait payer : ce don me dépasse, impossible de le monnayer. Je ne crois pourtant pas au bon Dieu… » Vivant de sa pension de veuve de gendarme, elle précise : « Si vous voulez que je vous soigne, ne me dites pas ce que vous avez ! Ma tête doit rester au repos. Si elle se met à gamberger, je ne suis plus bonne à rien. »  
 
Notre esprit rationnel a d’autant plus de mal à comprendre que les guérisseurs ne se contentent pas de poser leurs mains sur leurs patients. Ils palpent aussi des flux invisibles qu’ils semblent peigner, ou rassembler, ou recoudre, vous expliquant, comme Pierre Yonas qui soigne l’équipe de handball de Savigny-sur-Orge : « J’ai senti une fuite d’énergie au niveau de l’omoplate d’un joueur, je l’ai colmatée. » L’affaire se corse quand on découvre que beaucoup soignent aussi à distance, souvent en se concentrant sur une photo du patient, et parfois à l’insu de la personne souffrante, celle-ci pouvant être un bébé ou un animal. « Par exemple, mes chevaux, dit Michelle, que je soigne depuis des années, après avoir appris, non seulement à les toucher, mais à me mettre à l’intérieur d’eux, à leur place. » 
 
Hypothèses d’explication
Les guérisseurs eux-mêmes reconnaissent ne pas savoir « comment ça marche ». Beaucoup évoquent une grâce divine et quasiment tous insistent pour dire qu’ils ne servent que de catalyseur réveillant les capacités de guérison internes du patient. Nous interrogeons Brigitte Grimm-Laforest, présidente du Groupement national pour l’organisation des médecines alternatives (Gnoma) et vice-présidente du Syndicat national des magnétiseurs et praticiens des méthodes naturelles et traditionnelles (Snamap). « Notre vocation est d’abord de soigner, dit-elle. Des dizaines d’entre nous travaillent en France avec des médecins. Mais scientifiquement, nous sommes incapables d’expliquer notre efficacité. Aux chercheurs qui nous traitent de charlatans, nous renvoyons la balle : venez donc nous étudier et dites-nous pourquoi ça marche ! Après tout, c’est votre boulot, pas le nôtre. » 
 
Les scientifiques étudiant ces pratiques ne sont pas légion : le sujet est tabou. Mais des recherches existent. Ces mains qui soignent, se dit-on, dégagent probablement un genre d’électromagnétisme dont on devrait pouvoir découvrir comment il guérit. Cela rejoindrait le courant de pensée selon lequel une médecine « quantique », fondée sur les rayonnements, devrait compléter au xxie siècle la médecine « chimique », fondée sur les molécules. Mais avant cela, il y a l’explication « placebo » : l’influence des guérisseurs, surtout psychologique, reposerait sur la croyance et la confiance du patient.
A la question du "comment" les réponses des guérisseurs eux-mêmes sont divisées. Les uns pensent être traversés par une force « sacrée » que nulle science ne pourra jamais appréhender. Les autres affirment qu’il n’y a rien de magique dans ces phénomènes de libération énergétique et que la science médicale aurait tout intérêt à les étudier de près. Voyez-vous une troisième solution ? 

Retrouvrez l'article dans son intégralité dans le Hors-Série Santé de CLES

 

David Servan-Schreiber nous parle des guérisseurs

A l'occasion de la sortie du coffret DVD de la série documentaire Enquêtes Extraordinaires, l'INREES vous invite à découvrir le regard d'un neuropsychiatre sur les actions des guérisseurs et des barreurs de feu. Quel mystère se cache derrière le magnétisme ? Rencontre avec David Servan-Schreiber pour mieux comprendre le phénomène.

 

INREES : Quel regard portez-vous sur l’action de ces barreurs de feu, et autres guérisseurs ?
David Servan-Schreiber : En tant que médecin, j’ai un contrat avec le patient : ce que je lui propose ne doit pas lui faire de mal et j’ai de bonnes raisons de penser que cela lui fera même du bien. Dans ce contrat implicite, il n’est pas stipulé que je doive savoir comment ça marche ! Je connais des radiothérapeutes qui, quand ils initient un traitement conseillent à leur patient d’aller voir un barreur de feu de la région, parce que dans leur expérience, les patients traités par un barreur de feu en accompagnement de la radiothérapie ont beaucoup moins de brûlures de l’épiderme. De vraies questions se posent. Personne ne sait comment cela fonctionne. A l’heure actuelle, le fait de « barrer le feu » n’a aucune base physiologique, scientifique ou rationnelle... Mais si ça marche, les effets secondaires sont nuls, et cela permet au patient d’aller au bout de son traitement avec le maximum de bénéfices. Donc c’est finalement totalement rationnel. Ce serait même irrationnel de ne pas le faire. Quelle est la médecine la plus rationnelle : Est-ce celle qui n’utilise pas un traitement efficace sous prétexte qu’il sort des pratiques habituelles, ou est-ce celle qui va faire tout ce qu’elle peut pour soigner un patient ? 

Sait-on quel mécanisme est en jeu ? 
On sait que l’esprit peut avoir une influence considérable sur les mécanismes physiologiques. La peau et le système nerveux central sont issus du même tissu embryonnaire. Dans l'embryon, il n'y a que trois types de tissu : il y en a un qui va donner, le cerveau avec tous les nerfs et toute la peau. Donc la peau, c'est presque un organe du système nerveux. On peut donc imaginer que les barreurs de feu, par des mécanismes psychologiques savent agir sur les réactions de la peau à une agression extérieure. Ayant dit cela, je ne vous ai pas expliqué le début du pourquoi du comment. 

Certains magnétiseurs disent activer des mécanismes d’autoguérison chez ceux qu’ils ont en face d’eux. Qu’est-ce que cela évoque pour vous ?
L’effet placebo est incontournable. Toute la science le reconnaît et ce n’est rien d’autre que cela : activer des mécanismes d'autoguérison qui forcément sont là puisqu'on fait une intervention qui pour nous, médecins, n'est pas censée avoir d'effet, or il y a un effet de guérison qui se manifeste. Il faut comprendre qu’un effet placebo qu'on contrôle, qui, à chaque fois qu’on l’utilise, guérit le patient, n’est plus un placébo, c’est un traitement. Souvent, il y a une confusion. Les médecins parlent d'effet placebo pour désigner quelque chose qu'on ne contrôle pas, qui n'est pas efficace, quelque chose qui est dans la tête du patient. Mais si une guérison s'opère au niveau de la peau, de façon systématique avec la même intervention, même si elle n'a pas de fondements scientifiques, vous avez là un véritable traitement. 

Et sur les maladies sur lesquelles vous vous êtes penché, notamment sur le cancer, est-ce que, en dehors de la radiothérapie, il y a d'autres champs de cette maladie qui peuvent éventuellement intégrer les pratiques alternatives, voire du travail de guérisseur ?
En travaillant longtemps avec des gens qui ont souffert de cancer, en donnant des conférences dans le monde entier sur le sujet, j’ai rencontré énormément de personnes qui m’ont raconté qu'un guérisseur a joué un rôle important dans leur maladie. Ça ne prouve rien scientifiquement. Ils ont aussi fait de la radiothérapie, de la chimiothérapie, de la chirurgie. qu'est-ce qui a véritablement permis la guérison ? On n’a jamais la réponse définitive. Mais beaucoup de gens sont convaincus que certains guérisseurs les ont prodigieusement aidés dans leur approche de la maladie. Pour moi, tant qu'un guérisseur ne vous prend pas trop d'argent, qu'il ne vous fait rien faire de dangereux, qu'il ne vous empêche pas de suivre les traitements conventionnels dont on sait qu'ils sont efficaces, il n’y a pas de charlatanisme ni de danger. Mais il faut évidemment avancer sur ce terrain avec beaucoup de précaution. 

Dans votre parcours de malade, avez-vous envisagé d’avoir recours à un guérisseur ?
J’ai accompagné une jeune femme qui avait un cancer très grave voir un chamane amérindien, un sioux dans le Dakota du Sud. Ma curiosité était attisée. C’était un des derniers grands chamanes. Je n’ai pas résisté à la tentation de lui poser des questions sur moi car je savais que je portais un cancer au cerveau mais j’allais bien depuis plusieurs années. Il a mis ses mains autour de moi, il a invoqué les esprits et il m’a dit : il n’y plus rien, vous allez très bien. « Vous savez, a-t-il ajouté avec humour, le vrai guérisseur ici, ce n’est pas moi, c’est ma mère, qui a 95 ans et ne travaille plus parce qu’elle est trop fatiguée. C’est à elle qu’il faudrait demander. » Le lendemain, je suis donc allé voir sa mère avec lui et je lui ai posé la même question. C’était une petite dame toute frêle et édentée qui vivait dans une roulotte mais qui avait des yeux extrêmement vifs, perçants et d’une grande intelligence. On sentait une vivacité d’âme extraordinaire. Elle a mis sa main sur la tête à l’endroit où j’avais eu ma tumeur et elle m’a dit : « votre tumeur est revenue, elle est là, il va falloir vous faire soigner à nouveau, mais tout ira bien. » Je venais de faire des examens qui indiquaient que la tumeur se comportait parfaitement normalement et qu’il n’y avait pas de danger. J’ai donc pris ça un peu à la légère. Mais au bout de trois mois, un peu avant la date prévue, je suis allé refaire des examens. La tumeur était revenue et elle avait beaucoup grossie. Il a fallu que je refasse toute une série de traitements. Aujourd’hui je vais très bien. Il y a quelque chose de très mystérieux dans cette histoire pour laquelle je n’ai pas d’explication. C’était ma rencontre avec ce monde mystérieux des guérisseurs. 

Il y a des notions d’énergie, de rapport avec des traumatismes de choses passées. Cela fait-il sens pour vous, en tant que neuropsychiatre ?
Pour moi, il ne fait aucun doute que les traumatismes du passé jouent un rôle majeur dans la physiologie du présent. Si vous portez avec vous une immense douleur d’avoir été très impuissant dans des situations de guerre, de viol, de mort d’un parent ou d’un enfant, des dizaines d’années plus tard vous pouvez encore en souffrir et dans la physiologie, on peut détecter des anomalies, par exemple de la cortisone, de la noradrénaline, dont on sait qu’elles agissent sur la capacité du système immunitaire à lutter contre le cancer. Donc pour moi il n’y a aucun doute, en tant que scientifique. On sait par quels mécanismes des traumatismes psychologiques peuvent affecter nos capacités à lutter contre la maladie. En tant que médecin, que psychiatre, j’insiste toujours pour que mes patients qui font face à des maladies graves se nettoient autant que possible de leurs traumatismes afin que leur physiologie puisse lutter le plus efficacement possible contre la maladie. 

Ce mystère de la guérisseuse sioux, qu’est-ce que cela éveille en vous ? 
Le respect pour le mystère. Je pense que c’est la seule attitude plausible à avoir en médecine aujourd’hui : faire le plus possible avec ce que l’on sait, aller le plus loin possible, et garder le respect pour ce mystère qu’est la vie et sa capacité à se renouveler, à se soigner, à se guérir, à se décupler, que nous ne maîtrisons pas scientifiquement. 

Choisissez votre magnétiseur avec précaution

Non, un magnétiseur ne vous demande pas de fixer son pendule tout en sentant vos paupières s'alourdir. Il n'exige pas non plus que vous vous déshabilliez pour vous plonger dans un bain de lait d'ânesse à base d'onguents paranormaux. Enfin, en tout cas, s'il s'agit bien d'un vrai magnétiseur. Car toute la difficulté consiste à dénicher les vrais, dans cette forêt de faux guérisseurs, qui profitent de la détresse de personnes malades pour se faire un peu de sous.

 

Bref ! Le magnétiseur, le vrai, "est comme un réceptacle à énergie, résume Jean-Luc Bartoli, lui-même praticien. Notre but est de recharger les gens avec une énergie nouvelle, pour qu'ils puissent s'auto-guérir." Le Dr Dominique Bonneau évoque avant tout l'électromagnétisme, objet de nombreuses recherches.

le magnétiseur soigne le patient par simple apposition des mains.
Le magnétiseur soigne le patient par simple apposition des mains. © Jean-Luc Bartoli

En pratique, le magnétiseur se contented'apposer les mains sur la zone du corps à soigner. Un geste simplissime : "C'est pour ça que cela ne peut pas s'apprendre, c'est inné, il faut simplement avoir la disposition. Ceux qui font des simagrées autour sont des charlatans", résume Jean-Luc Bartoli. De même, seules quelques séances doivent suffire, espacées de plusieurs semaines. "Je ne dépasse jamais trois séances. La première, c'est pour rééquilibrer et harmoniser les énergies du patient. La seconde, environ un mois plus tard, sert à vérifier que cela a bien fonctionné et à de nouveau recharger en énergie. Une troisième séance peut être nécessaire pour stabiliser le patient. Il est important d'espacer les séances de plusieurs semaines car le but est de déclencher chez le patient la possibilité d'aller mieux, pas de le recharger perpétuellement."

 

 

Pas tout guérir 
Mais enfin, le magnétiseur peut-il ainsi tout guérir ? "Absolument pas, tempère Jean-Luc Bartoli. En fait, cela fonctionne à la manière d'une batterie de voiture. Si le patient est en phase terminale d'un cancer, par exemple, qu'il n'a plus aucune énergie, on ne pourra rien faire pour lui. C'est vrai pour de nombreuses maladies." Il est en revanche des domaines où le magnétisme semble pouvoir faire des miracles... Petite liste non-exhaustive de ces maladies du quotidien qui peuvent parfois trouver solution chez le magnétiseur : acné, aérophagie, allergie, anxiété, asthme, brûlures des premier et deuxième degré, cicatrisation difficile, consolidation de fractures, eczéma, déprime ("mais surtout pas les dépressions graves ni toute autre maladie psychiatrique", précise Jean-Luc Bartoli), migraine, difficulté à tomber enceinte, nervosité, rhinite, ulcère, verrues, vertiges, zona...

Ca y est, vous avez pris rendez-vous chez un magnétiseur, mais vous appréhendez la séance et ses conséquences ? "D'une manière générale, tout le monde est réceptif, explique M. Bartoli. Mais les réactions peuvent varier. Certaines personnes ne ressentent rien de particulier et rentrent chez elles comme si de rien n'était, constatant simplement la guérison quelques semaines plus tard. D'autres, par exemple si elles viennent faire soigner un eczéma peuvent avoir une poussée violente juste après la séance puis, plus rien... Au moment où l'on appose les mains, certains ont plutôt trop chaud, d'autres trop froid, c'est très variable."

Ultime détail : le prix. La séance n'est évidemment pas remboursée par la sécurité sociale. Certains magnétiseurs n'ont pas de "tarif", chacun donne ce qu'il veut.  A titre indicatif, les personnes consultées ont payé aux alentours de 60 euros la séance. 

Comment choisir son magnétiseur ?

Comment choisir son magnétiseur ?

Face à bien des idées préconçues sur une profession mal connue, l’INREES vous propose quelques pistes de réflexion. Que peut-on attendre d’un guérisseur ? Comment le choisir ? Des questions essentielles que l'INREES a posées au magnétiseur Jean-Luc Bartoli.
Pour le praticien une séance de magnétisme à pour but de recharger le patient avec une énergie nouvelle afin qu’il puisse arriver à « s’auto-guérir ». Contrairement à ce que l’on pourrait penser, un magnétiseur ne possède aucun pouvoir miraculeux. Tout naturellement, il transfère sur un autre individu de l’énergie par imposition des mains ou par des « passes ». Au final, le patient repart avec un rééquilibrage et une harmonisation des énergies qui avaient préalablement été perturbées. Dans une vision énergétique, le concept de circulation des énergies à l’intérieur de chaque organisme est fondamental. En effet, lorsqu’un désordre énergétique se manifeste et reste en place longtemps, des perturbations physiques et émotionnelles vont automatiquement suivre. Pour vivre en bonne santé, l’énergie doit donc être suffisante et circuler de façon fluide. 

Mais, dans la pratique, comment trouver un magnétiseur efficace? Quels sont les critères à prendre en considération pour le choisir ? Comment ne pas se tromper et éviter les charlatans qui malheureusement occupent de nombreuses places sur le marché de la souffrance humaine ? 

Pour trouver les réponses, cap sur Saint-Brieuc, à la rencontre d’un magnétiseur avec pignon sur rue depuis vingt ans: Jean-Luc Bartoli. Naturopathe de formation et ancien sportif de haut niveau, Jean-Luc a développé ses capacités progressivement, au fil des années. Aujourd’hui son cabinet ne désemplit pas. En me regardant droit dans les yeux, il répond avec franchise à ces questions que nous nous posons tous. 

Quelles sont les limites d’un magnétiseur ? 

Jean-Luc Bartoli : Un magnétiseur est un praticien à part entière, mais il ne doit pas être confondu avec un médecin! Il ne doit jamais se conduire en pseudo médecin. Le « vrai » magnétiseur sait parfaitement que sa profession a pour vocation de compléter les thérapies reconnues et appliquées par la médecine officielle conventionnelle. En aucun cas, il ne doit se substituer à elle. Le magnétisme est une technique complémentaire qui présente l’avantage d’être compatible avec tout traitement médical. De plus, un guérisseur magnétiseur ne pose pas de diagnostic. Avant de commencer sa séance il doit même demander au patient si un diagnostic a été préalablement posé par un médecin. Si ce n’est pas le cas, il doit inciter le patient à le demander au médecin. 

Que peut-on attendre de l’intervention d’un magnétiseur? 

Le magnétisme rééquilibre le système nerveux, calme et apaise la douleur, revitalise l’organisme et favorise la cicatrisation. Parmi les affections pouvant être traitées avec succès, on retrouve : l’acné, l’aérophagie, les allergies, l’angoisse, l’anxiété, l’asthme, les brûlures de premier et de deuxième degré, la cicatrisation difficile, les colites, les spasmes intestinaux, la constipation, la consolidation des fractures, les courbatures, les crampes, les cystites, les démangeaisons, les états de déprime (pas les grosses dépressions ni les névroses), les digestions difficiles, les douleurs dues à l’arthrose, les rhumatismes, les eczémas, la fatigue, le surmenage, la gastrite, la grossesse difficile, les hémorroïdes, l’herpès, l’hypertension, l’insomnie, l’insuffisance hépatique, les jambes lourdes, les lumbagos (sans causes mécaniques ni lésions osseuses), les migraines, la nervosité, les rhinites, les sinusites, la spasmophilie, les tendinites, les troubles menstruels, les ulcères duodénaux, les ulcères variqueux, les urticaires, les verrues, les vertiges et le zona.

Que ne peut-on pas soigner par magnétisme? 

A ce jour, par la seule action du magnétisme, on n’a jamais constaté la guérison de certaines maladies graves, telles le cancer, le sida, la schizophrénie, la maladie de Parkinson, la sclérose en plaques et toutes les maladies dégénératives. Le magnétisme peut néanmoins atténuer certaines douleurs et permettre également une meilleure résistance aux traitements lourds de la médecine moderne, qui restent indispensables dans ces cas de maladies difficiles. Personnellement je ne traite pas une personne atteinte gravement d’une maladie si elle ne possède pas suffisamment de vitalité. D’après mon expérience, je sais que l’énergie que je vais lui transmettre ira plutôt aux cellules malades qu’à la personne. Je risquerais ainsi d’empirer sa situation. 

Un magnétiseur est-il un homme qui guérit ? 

Un magnétiseur ne doit jamais promettre la guérison ! Tout ce qu’il peut est de faire passer de l’énergie pour que l’organisme du patient retrouve la force de guérir. Il n’a aucun don particulier, il est juste un canal. Il faut rester modeste, sérieux et honnête quand on pratique ce métier ! Des personnes prennent le magnétiseur pour le Bon Dieu: ce n’est pas du tout le cas. Un magnétiseur est simplement un donneur qui passe de l’énergie à celui qui souffre pour qu’il puisse retrouver la santé par lui-même. 

Le magnétiseur peut-il associer des conseils venant d’autre disciplines ? 

Si le magnétiseur dispose d’une formation complémentaire, il peut s’en servir. Si par exemple il possède un diplôme en phytothérapie, il pourra conseiller certaines plantes pour accompagner son traitement. S’il a suivi une formation en naturopathie, il pourra donner des conseils pour commencer une bonne hygiène de vie pouvant aider le patient. Toutefois, il n’est pas habilité à prescrire un traitement médical. 

Le magnétiseur est-il un médium? 

Il faudrait éviter l’amalgame entre magnétisme et médiumnité. Pendant une séance, le magnétiseur peut recevoir des informations sur la santé du patient. Jamais il ne vous prédira l’avenir ! Une fois j’ai dit à une dame qu’elle était enceinte, alors qu’elle ne le savait pas encore. Cependant, je ne suis pas médium : j’ai tout simplement vu une lumière dans son corps. Pour moi, c’est le signe de la maternité ! 

A qui peut-on demander conseil pour trouver un bon magnétiseur? 

Le bouche à oreille est la meilleure façon pour trouver un bon magnétiseur.  En revanche, il faut éviter les publicités et être prudent à demander conseil aux magasins de diététique car il peut y avoir souvent du copinage ou des intérêts (ils s’envoient les clients mutuellement). Prudence également par rapport aux médias : tous les magnétiseurs qui passent à la télé ou à la radio ne sont pas forcément efficaces ! 

Quand faudrait-il s’adresser à un magnétiseur? 

Idéalement il faudrait faire des séances de magnétisme en préventif, pour avoir suffisamment d’énergie pour ne pas tomber malade! Malheureusement, peu de gens ont ce réflexe. La plupart viennent quand elles ont mal, ou pire, quand elles ont fait le tour de tous les thérapeutes et qu’il n’y a plus rien à faire pour leur santé. C’est dommage ! Mon conseil : allez chez le magnétiseur préventivement pour garder intact votre capital de santé.

Magnétisme : pour comprendre comment fonctionne le magnétisme à distance

Magnétisme : pour comprendre comment fonctionne le magnétisme à distance

Magnétisme : pour comprendre comment fonctionne le magnétisme à distance

Le magnétisme est une méthode ancestrale de traitement. Visiblement efficace et surtout très pratique, cette pratique attire toujours de plus en plus de gens.

Le magnétisme est censé apporter non seulement une meilleure santé, mais aussi un apaisement et une source de bien-être par rapport à la médecine moderne.

Voyons ensemble comment cette technique de magnétisme fonctionne à distance.

Magnétisme à distance

Dans la pratique du magnétisme à distance, le magnétiseur utilise divers support comme principalement la photographie.

Le magnétisme à distance en complément thérapeutique

Les guérisseurs magnétiseurs à distance ont la capacité de soigner où que vous soyez. Ces personnes traitent en effet les maladies par le biais d’un don particulier.

À distance, c’est votre photo qui se substitue à votre présence physique. Cette pratique accompagne souvent en parallèle des traitements thérapeutiques de base venant de spécialistes.

Si vous avez des difficultés à vous déplacer, vous pouvez essayer le magnétisme à distance. Le résultat n’est pas toujours immédiat mais il se révèle assez efficace.

Une méthode spécifique à chaque magnétiseur

Dans le principe, le magnétiseur libère à distance un fluide naturel qui permet d’améliorer le fonctionnement de votre organisme.

Ce fluide naturel aide également tous les organismes de votre corps à se revitaliser.

La distance n’a en réalité aucun effet sur le résultat attendu. D’ailleurs, chaque guérisseur magnétiseurs possède sa propre méthode. 

Les maladies traitées par le magnétisme à distance

Plusieurs maladies peuvent être traitées par le magnétisme à distance. En fait, cela ne dépend que du praticien que vous choisissez. Il suffit juste de préciser la nature de la maladie qui vous fait souffrir.

Les guérisseurs magnétiseurs à distance soulagent toutes les douleurs physiques ou morales. Toutes les douleurs liées aux muscles et aux organes peuvent ainsi être traitées par ces praticiens.

Le magnétisme à distance peut soulager le stress, les troubles du sommeil et divers troubles nerveux. C’est une pratique aussi conseillée pour l’arthrose et les rhumatismes.

Le magnétisme à distance repose sur la foi et la confiance

Pour conclure, le magnétisme à distance est particulièrement adapté aux personnes âgées, ou aux personnes ne pouvant pas se déplacer.

Bien entendu, la base du magnétisme à distance repose visiblement sur la foi et la confiance dans le magnétiseur chois

Ils font leurs entrée à l’hôpital : les coupeurs de feu et guérisseurs

Ils font leurs entrée à l’hôpital : les coupeurs de feu et guérisseurs

 

France 2 revient, jeudi 7 mai, sur les guérisseurs, ces personnes qui soulagent et guérissent mystérieusement les brûlures. Aujourd’hui, certains médecins les recommandent à leurs patients

Les « coupeurs de feu » disent soulager la douleur des brûlures par de simples gestes. Cette pratique peut laisser perplexe et pourtant, certains médecins la prennent en considération. Au centre hospitalier de Grenoble, Mireille Mousseau, chef du service de cancérologie respecte les croyances et il lui arrive même de parler des coupeurs de feu à ses patients. Pour Nathalie Rapoport-Hubschman, médecin et psychothérapeute, la clé du mystère réside dans l’autosuggestion.

Ni médecin ni médium

Denis Dupont n’est ni médecin ni médium, et pourtant il affirme avoir le pouvoir de soulager les brûlures. C’est sa tante qui lui aurait transmis le don de couper le feu. Il se livre régulièrement à un étrange rituel, des incantations silencieuses, des gestes mystérieux.

« Barrer » ou « couper le feu » ne signifie pas guérir. Mais grâce à lui, certains pensent que les effets secondaires de certains traitements, comme la radiothérapie, seront moins lourds. « Denis Dupont fait ça gratuitement, à l’ancienne« , note la journaliste de France 2. Mais ce que les anciens n’imaginaient sûrement pas, c’est qu’un jour, les coupeurs de feux travailleraient par téléphone.

 

Article

Le magnétisme fait-il maigrir ?

Christine 10Résultat de recherche d'images pour "mincir avec le magnetisme"Résultat de recherche d'images pour "mincir avec le magnetisme"Résultat de recherche d'images pour "mincir avec le magnetisme"Résultat de recherche d'images pour "mincir avec le magnetisme"

Mincir est le rêve de beaucoup de monde et toutes les astuces sont bonnes à prendre. Le magnétisme, encore appelé énergie vitale ou fluide, est une thérapie parmi tant d’autres qui pourrait être bénéfique lors d’un régime. Et si l’on se penchait sur la question ?

 

Définition du magnétisme

Vous vous demandez en quoi consiste le magnétisme ? En pratique, il aide à soigner une personne grâce à l’énergie magnétique. En effet, nous sommes tous pourvus de cette énergie à travers notre corps et parfois, celle-ci est mal répartie. Le magnétiseur vous aide à rétablir un certain équilibre en projetant son propre magnétisme sur vous. Il ne vous touche pas, il passe simplement sa main sur les zones à traiter.

Cette pratique est-elle fiable et y a t-il des risques ? Comme pour toute médecine parallèle, certains sont réceptifs et d’autres non. Il faut essayer pour en juger et se faire sa propre opinion. Il n’y a pas de risques ni d’effets indésirables notables à pratiquer le magnétisme.

 

Magnétisme pour maigrir et autres bienfaits

Lors d’une séance, vous serez débarrassés des ondes négatives, néfastes pour votre organisme. Particulièrement efficace pour les personnes stressées, le magnétisme apaisera vos tensions et votre corps retrouvera tout doucement son équilibre.

En quoi le magnétisme fait-il maigrir ? Le stress est responsable en grande partie d’une prise de poidsou d’une difficulté à maigrir. En ressentant moins de douleurs musculaires et d’angoisses, vos problèmes de poids peuvent s’estomper. L’harmonie dans votre corps et dans votre esprit sont autant de facteurs qui entrent en ligne de compte dans votre bien-être général.
Le magnétisme a également le bénéfice de réduire la sensation de faim.

Vous souhaitez connaître les autres bienfaits du magnétisme ? Il soulage de nombreux maux.
Cette pratique peut traiter des maladies de peau (eczéma, herpès, zona, verrues, psoriasis, etc), les migraines, maux de têtes et autres vertiges. Elle peut aussi soigner les douleurs abdominales(constipation, coliques chez le nourrisson, douleurs à l’estomac), les douleurs articulaires (arthrose, rhumatismes, tendinites), ainsi que diverses maladies mentales (dépression, insomnie, crises d’angoisses, agoraphobie…)

 

Conseils et précautions

Il est aussi important que vous fassiez confiance au pratiquant et que vous croyiez en cette méthode. Il est souvent nécessaire d’effectuer plusieurs séances pour ressentir un maximum d’effets positifs. Dans le cas où au bout de 3 séances, vous ne ressentez aucun changement, il est inutile d’insister.
Sachez toutefois qu’un magnétiseur ne se substitue pas à un médecin. Il agit seulement en complément.

En conclusion, le magnétisme est une méthode à tenter pour maigrir mais aussi pour vous sentir mieux à l’intérieur de vous. Vivez tout simplement l’expérience… la sensibilité de chacun diffère. Et si c’était la méthode miracle pour voir vos kilos s’envoler ?

 

LE MAGNÉTISME MÉDICAL

Afficher l'image d'origineRésultat de recherche d'images pour "massage 960x640"

Vous voulez découvrir le magnétisme médical (appelé aussi : magnétisme humain, magnétisme spirituel, magnétisme curatif, magnétisme guérisseur...) !

Nous allons tenter de vous y aider grâce à ce dossier succinct.

Définition, présentation, historique, témoignages anciens et actuels, avis d'un scientifique, conclusion....

Bonne lecture !

 

Définition :
Dictionnaire de L'académie française (8ème édition)

Doctrine dont les partisans croyaient qu'on peut produire sur le corps humain, par des attouchements ou par des passes, des impressions propres à guérir les maladies.

 

Présentation :

Le magnétisme médical est un moyen de soigner les êtres humains grâce à l'imposition des mains sur le corps de la personne malade (s'applique aussi avec beaucoup de succès sur les animaux !). Certains parlent d'un don, d'autres non ! "Don de dieu", "don de la nature", "magnétisme de la personne" ? Dans tous les cas, le résultat est bien réel et on ne peut que constater ses effets bienfaisants. Pourquoi ne pas parler de "Don de Dieu" puisque la nature a rapport avec Dieu et le magnétisme de la personne également -puisque le magnétiseur qui se "recharge" prend bien son énergie dans les courants cosmiques qui l'entourent- ce qui nous ramène en fait toujours à la même Source.

L'imposition des mains, ou plus exactement le "contact" n'est pas indispensable, c'est à dire que les mains peuvent être éloignées de la personne -à une distance variable suivant les cas- mais bien souvent, beaucoup de magnétiseurs établissent un contact.

Cela consiste donc ensuite en la transmission d'un fluide, d'une force pour guérir le malade ou tout au moins le soulager. Le résultat dépend de l'ouverture du patient, de sa capacité  à utiliser pleinement l'aide qui lui est transmise  et bien sûr de la force du magnétiseur ; sans parler bien entendu de son sérieux, de sa sincérité, son amour pour les gens qu'il soigne et de son don véritable.

On peut faire du magnétisme à distance. Si la personne est dans l'impossibilité de se déplacer, si elle habite très loin du magnétiseur, l'utilisation du magnétisme à distance à déjà bien souvent fait ses preuves. Par quel processus, c'est difficile à expliquer mais il semble que la personne qui reçoit cette aide s'ouvre aux courants qui lui sont transmis par le magnétiseur et elle se sent soulagée ; 1 séance, 10 séances... ? impossible à dire, c'est suivant les cas ! 

Les prix du magnétisme sont variables suivant les magnétiseurs ; renseignez-vous et ne vous laissez pas avoir par n'importe quel charlatan qui vous promettrait "monts et merveilles" sous des tarifs exorbitants. Il semble qu'un prix moyen de 60,-- euros à la séance soit bien souvent pratiqué.

Cette pratique aurait déjà plus de 5000 ans d'existence.
Elle se retrouve dans la plus haute antiquité ; de même chez les grecs et les romains, on place en haute estime ceux qui ont la "main guérisseuse".
Au Moyen-âge, on pratique le magnétisme !
Clovis (466-511) puis des rois de France : Philippe le bel, François 1er, Henri IV (qui soignait les écrouelles : une maladie d'origine tuberculeuse de l'époque).... et des rois d'Angleterre auraient eu le don de magnétisme et soignaient des sujets.
Au 16ème siècle serait apparue la formule "le roi te touche, Dieu te guérit" !
Parallèlement, des gens ordinaires souvent humbles et ne sachant pas forcément d'où leur venait ce don ont perpétré cette pratique du magnétisme avec souvent beaucoup de succès et ont ainsi soulagé bien des maux. Ils ont par contre été souvent persécutés par l'institution médicale, ecclésiastique ou politique en place.
Mais le magnétisme a traversé les siècles.

C'est par un médecin allemand Franz Anton Mesmer (1734-1815) qui mettait l'accent sur l'existence d'un fluide susceptible d'être canalisé, emmagasiné et transmis à d'autres personnes que le magnétisme aurait retrouvé des lettres de noblesse jusqu'à nos jours. Mesmer a été décrié, il a eu aussi beaucoup de succès et des adeptes à son époque : Charles Deslon, Nicolas Bergasse, Guillaume Kornmann, le Marquis de La Fayette qui exportera ses idées aux États-Unis et d'autres encore qui diffuseront ses connaissances en Europe notamment en Prusse, en Russie et en Angleterre. 
Ses disciples parmi lesquels les plus actifs : Armand Marie de Chastenet de Puységur, Joseph Philippe François Deleuze, Charles Lafontaine, Alphonse Teste, Louis-Claude de Saint-Martin....propageront beaucoup ses idées, combattues par des opposants bien sûr et divisées par la suite également en divers courants par James Braid ou Ambroise-Auguste Liébeault notamment.

Après la révolution française, le magnétisme se perd un peu à cause des troubles sociaux importants et ne reprendra de l'ampleur que sous Napoléon Bonaparte et la Restauration française qui s'ensuivit dans le premier tiers du 19ème siècle.

Plus près de nous au 20ème siècle, des scientifiques russes (Semyon et Valentina Kirlian notamment) puis américains (Dolorès Krieger par exemple) ont mis en évidence les effets bien réels du magnétisme.

 

Témoignages du passé :

Extraits tirés du livre : Réveil des temps passés - Tome III - Éditions françaises du Graal 

"".....Dors et accueille pendant le sommeil la force dont tu as besoin pour continuer ton chemin". En disant ces mots, Jésus avait posé Sa main droite sur le front et les yeux de la malade. Lorsqu'il la retira quelques instants plus tard, la femme respirait calmement, les paupières closes."
Puis plus loin dans le texte :
 "....La nouvelle de la guérison de la veuve après la visite de l'étranger de Nazareth se répandit le lendemain dans tout Tibériade."
Son hôte lui demanda :
 "".....Par quelle force lui as tu imposé les mains pour qu'elle s'endorme ?" "Par la Force de Dieu, le Seigneur" répondit Jésus avec une grande simplicité.""(pages 203, 204)

*****

"Une grande joie remplit le cœur du Sauveur. Il posa doucement Sa main sur le malade et pria avant de s'asseoir en silence à côté de sa couche.
Vers le soir, Taphat et Zadok rentrèrent des champs et ils saluèrent leur hôte avec une joie immense. Cela réveilla l'homme, qui se redressa et promena autour de lui un regard clair.
"Seigneur, je crois que ta prière m'a permis de guérir !" dit-il tout étonné, et il ajouta avec gratitude : "Je me sens en bonne santé."
Sur ce, il se leva et partagea le repas avec les siens.
"Tu pourras de nouveau travailler et gagner de l'argent" promit Jésus. "La Bonté de Dieu t'as aidé, ne l'oublie jamais !"
Dès le lendemain, la nouvelle du miracle s'était répandue partout." (page 213)

*****

"Beaucoup de gens qui voulaient être baptisés et instruits affluaient journellement. Ils amenaient aussi leurs malades afin que les disciples leur imposent les mains et prient avec eux. Ce fut un évènement prodigieux dans tout le pays." (page 294)

*****

"Des juifs et des grecs venaient de toutes les régions pour entendre parler Paul. Ils amenaient des malades et, si cela était impossible, ils imploraient Paul de leur donner un objet que sa main avait béni. Lorsque, en une foi sincère, ils plaçaient cet objet sur le malade, ses souffrances se calmaient." (page 365)

 

Témoignages actuels :

Parmi les connaissances ou relevés sur des forums Internet (Doctissimo....)

"Un ami souffrait de l'épaule et ça lui remontait jusqu'au cou ; il ne pouvait presque plus soulever le bras. Et bientôt les nuits étaient perturbées car il ne pouvait plus dormir normalement à cause de la douleur. Il a consulté un magnétiseur sur nos conseils et cela a été mieux assez rapidement. Mais comme sa femme était opposée à ce genre de pratique, il n'arrivait pas à se détendre et à profiter pleinement des séances. Le magnétiseur a fait du magnétisme à distance, à l'insu de sa femme, avec le plein consentement de l'intéressé....et au bout de 3 semaines, tout était fini ! :)" 

*****

"Il s'agit d un bébé de trois mois qui avait de gros soucis de sommeil car il ne dormait pas plus de 2 heures par jour et par cycles de 30 minutes maximum, et cela depuis la naissance. Après avoir pratiqué une séance de passes magnétiques sur le bébé , je suis parti et je n'ai plus eu de nouvelles pendant 8 mois. Un jour les parents me rappellent et j'apprends que depuis mon 1er passage tout était rentré dans l'ordre et qu'il faisait depuis ses nuits normalement."..

***** 

"Après l'envoi de ma photo, mes problèmes d'eczéma ont disparu en quelques jours alors que je traînais des plaques sur bras et jambes depuis 10 ans."..

*****

"Notre voisin de plus de 80 ans a développé une coxarthrose. Il avait des douleurs, boitait de plus en plus et devait se déplacer avec une béquille. Les médecins ne voyaient plus que l'opération comme solution, mais à son âge, il y avait des risques ! Il a choisi d'essayer le magnétisme en dernier recours avant de se faire opérer. Il a fallu une douzaine de séances mais il a été complètement guéri ! Ce fut un soulagement pour toute sa famille qui se faisait beaucoup de soucis."

*****

"Ma femme avait un mal de reins terrible ; les reins, l'organe !.... pas les reins comme on dit communément "j'ai mal aux reins" en parlant du bas du dos. Je lui ai appliqué une main sur cet endroit pendant une dizaine de minutes ; la douleur s'est atténuée. Le lendemain matin, il n'y avait plus rien ! Normalement, seuls les anti-douleurs auraient pu enrayer ce problème."

*****

"L'hôpital avec son "service migraines" ne savait plus quoi faire de moi. Le magnétiseur a tout guéri !"

*****

"Mon chien avait une plaie que je soignais avec l'argile. Elle guérissait bien mais une nouvelle plaie apparaissait à un autre endroit ! Cela a duré plusieurs semaines. Lorsqu'il a été magnétisé, la plaie a guéri en 3 jours sans aucun autre soin et aucune nouvelle plaie n'est plus survenue par la suite."

*****

"Suite à mes consultations chez un magnétiseur, au bout de 5 séances je dois dire que mes douleurs ne sont plus là ! Je souffrais d'une douleur dans le dos et dans la jambe dès que j'étais debout. Les traitements que ce soient médicaux ou homéo n'avaient pas eu grands effets. Voilà bon courage à tous."

et bien d'autres encore...

 

L'avis d'un scientifique :

Professeur Yves Rocard, physicien français (1903-1992) - père de l'homme politique Michel Rocard.
(Extraits d'interviews réalisées par Jean-Pierre Perraud dans les années 80, parues dans la revue "LES CAHIERS DE LA BIO-ENERGIE".)

Jean-Pierre Perraud Pensez-vous, professeur, qu’il existe des lignées de sourciers, de radiesthésistes et de magnétiseurs, comme il existe des lignées d’artistes, de médecins ou d’avocats ?

Yves Rocard : Vous savez, le sens magnétique est comme le sens musical. Un musicien finira toujours par exprimer son art. Je crois que c’est un peu la même chose chez les individus qui ont le sens magnétique sinon le don magnétique... 
...Quant à la transmission du don de parents à enfants, il y a effectivement des familles de sourciers et de guérisseurs. Un membre, masculin ou féminin, possède le sens magnétique et le transmet au descendant qui, très tôt, présente des dispositions naturelles et ainsi de suite. Cela a toujours été ainsi depuis la nuit des temps. Vous savez que les aristocrates et les rois de France, depuis l’époque mérovingienne, étaient élus, s’ils étaient capables de guérir les écrouelles par la seule imposition des mains et le toucher, comme le font aujourd’hui les magnétiseurs.

Jean-Pierre Perraud Vous croyez donc au pouvoir de guérir des guérisseurs ?

Yves Rocard : Les guérisseurs continuent bien évidemment de guérir ce qu’ils ont toujours guéri : les zonas, les verrues, les brûlures, certains eczémas, certaines maladies de peau, certaines douleurs et la plupart des troubles fonctionnels et nerveux. Quant aux maladies infectieuses et cancéreuses, elles ne relèvent pas de la thérapeutique du magnétiseur, même si, parfois, celle-ci peut les soulager.

Jean-Pierre Perraud Quel avenir voyez-vous pour le magnétisme en France ?

Yves Rocard : Vous savez, le magnétisme et les magnétiseurs survivront, ainsi que les radiesthésistes et les sourciers. Si la science pouvait tout expliquer et la médecine, tout guérir, c’en serait fait du magnétisme et des « capteurs » d’ondes mais -et c’est tant mieux- ce n’est pas le cas. Il y a 30 ans, quand j’ai commencé à m’intéresser aux sourciers, qui sont, en fait, des radiesthésistes, et aux magnétiseurs, mes collègues scientifiques pensaient que la sénescence me gagnait mais vous constaterez que j’ai encore bon pied bon œil et je réponds à vos questions. Les magnétiseurs et les radiesthésistes existent parce qu’ils obtiennent des résultats incontestables. Ils existeront aussi longtemps qu’il continueront à obtenir ces résultats.

Jean-Pierre Perraud : Et Dieu dans tout cela ?

Yves Rocard (avec un sourire) : Certainement la loi physique de toutes les physiques ou le grand sourcier.

 

Conclusion :

Nous espérons par ce bref dossier avoir pu vous intéresser au magnétisme médical, peut-être aussi vous avoir donné l'envie de l'utiliser parce qu'il est quand même d'un grand bienfait pour l'humanité. Si vous vous faites soigner par un médecin, ne sautez pas à pieds joints sur cette pratique nouvelle. Renseignez-vous, étudiez les choses, décidez, essayez !
Nous vous avons peut-être fait découvrir aujourd'hui une méthode qui peut vous être d'un grand secours !
Bon courage.

 

source: www.sos-detresse.org

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×